Signature du contrat local de santé de Haute-Corrèze

En haut, de g. à d. : Jérémie Sauty, conseiller départemental de la Creuse, Daniel Chasseing, sénateur, Marilou Padilla-Ratelade, 3ème adjointe à la ville d’Ussel en charge des affaires sociales, des aînés et de la solidarité, Pascal Montigny, vice-président de Haute-Corrèze Communauté En bas, de g. à d. : Pierre Chevalier, président de Haute-Corrèze Communauté, Romain Alexandre, directeur départemental de l’ARS, Brigitte Guillaume, centre hospitalier Haute-Corrèze, Fabien Sésé, sous-préfet de la région d’Ussel

Vendredi 8 juin, le contrat local de santé de Haute-Corrèze a été signé par les quatre partenaires de ce projet : 

  • Haute-Corrèze Communauté
  • l’agence régionale de Santé
  • le centre hospitalier Haute-Corrèze
  • l’État

Le contrat local de santé 2018-2022 est le fruit d’un travail entre Haute-Corrèze Communauté, l’Agence régionale de santé (ARS), avec le concours de nombreux partenaires. Il a permis d’établir un diagnostic sur l’ensemble du territoire et de définir 5 grands axes d’actions prioritaires :

  1. renforcer l’accessibilité à la santé
  2. améliorer la prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées
  3. amplifier la prévention et la promotion de la santé et l’inclure dans les parcours
  4. promouvoir la santé mentale
  5. agir sur les facteurs environnementaux

Le contrat local de santé s’applique sur les 71 communes du territoire communautaire, y compris celles en territoire creusois.

En savoir plus sur le contrat local de santé de Haute-Corrèze "2ème génération"

Qu’est-ce qu’un contrat local de santé ?

Un contrat local de santé est un outil qui permet de créer des synergies pour réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Il permet de fédérer les initiatives locales, mobiliser les acteurs locaux et consolider les partenariats autour d’un projet commun.

C’est une mesure innovante de la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires. Il est donc un outil de réduction des inégalités territoriales et sociales de santé et de contractualisation au service d’une politique de santé territorialisée.

Haute-Corrèze Communauté a souhaité porter ce contrat local de santé 2ème génération pour permettre une véritable coordination territoriale dans le secteur sanitaire, médico-social et socio-environnemental pour améliorer la santé des habitants et leur épanouissement. Le diagnostic est préoccupant en matière de démographie médicale, mais nous avons aussi de nombreux atouts et notamment notre capacité à travailler ensemble. Ce contrat local de santé Haute Corrèze est un véritable exercice de démocratie médicale.

Pascal Montigny

Vice-président en charge de la santé, de l’insertion et des gens du voyage, Haute-Corrèze Communauté

Aujourd’hui, il faut en moyenne 1.7 médecin pour remplacer un départ à la retraite. Pourquoi ? Parce que les jeunes médecins ne travaillent plus de la même manière, ils ne veulent plus être isolés. Il faut faire évoluer les pratiques pour attirer de nouveaux professionnels de santé.

Daniel Chasseing

Sénateur et ancien médecin

Le contrat local de santé 2018-2022

Le premier contrat local de santé avait été signé en 2012. Il complétait la réflexion engagée sur l’organisation de l’offre de soins en premier recours et sur le parcours des patients porteurs d’une maladie d’Alzheimer. Ce contrat 2ème génération s’inscrit dans la continuité du précédent.

A travers ce contrat local de santé, une quarantaine de partenaires se sont engagés à conjuguer leurs ressources sur 29 actions précises et ciblées au service de la qualité de vie des habitants d’aujourd’hui et de demain. Le contrat local de santé doit être un véritable point d’ancrage pour développer une politique de santé cohérente sur un territoire vulnérable.

29 actions précises et ciblées

La première phase de diagnostic a permis de faire émerger les tendances à prendre en compte :

  • une démographie vieillissante
  • un manque de professionnels de santé et une télémédecine faiblement développée
  • un taux de surmortalité important lié aux addictions (tabac, alcool), au cancer, à l’obésité, au diabète, au suicide (notamment dans le monde agricole)

De là, 29 actions précises et ciblées ont été définies pour les 5 ans à venir, comme par exemple : le retour à domicile après un passage aux urgences, la télémédecine, la prévention et l’éducation à la santé, la politique vaccinale… Les premières actions engagées concerneront :

  • la vaccination (mise en œuvre du nouveau calendrier vaccinal)
  • la prévention et la prise en charge des AVC (accidents vasculaires cérébraux)
  • la lutte contre les addictions

Ce contrat de santé 2ème génération reflète bien les priorités du territoire, notamment en ce qui concerne l’accès pour tous aux soins mais aussi la prévention. Pour chaque euro investi aujourd’hui dans la prévention, ce ne sont pas moins de 10 € économisés en soins demain.

Romain Alexandre

Directeur départemental de la Corrèze, Agence régionale de santé

C’est par le biais de la santé que nous parviendrons à toucher les gens sur ces questions d’ordre environnemental.

Laurence Valleran

Coordinatrice du contrat local de santé de Haute-Corrèze

Un volet spécifique sur les facteurs environnementaux

 

Ce volet comprend 4 thématiques :

  • la maladie de Lyme (problème préoccupant sur le territoire)
  • les plantes envahissantes nocives pour la santé
  • la qualité de l’air intérieur (sensibilisation aux dangers des perturbateurs endocriniens, surtout dans la petite enfance)
  • la qualité de l’eau

 

Les partenaires impliqués dans le projet

  • Centre hospitalier de Bort les Orgues
  • Centre hospitalier du Pays d’Eygurande
  • Pôle de santé de Haute-Corrèze
  • Pôle MilleSoins
  • Professionnels de santé libéraux
  • Pays de Haute-Corrèze-Ventadour
  • Conseil départemental de la Corrèze
  • Fondation Jacques Chirac
  • EHPAD de Haute Corrèze
  • Caisse primaire d’assurance maladie de la Corrèze
  • Mutualité sociale agricole (MSA)
  • Observatoire régional de la santé de Nouvelle-Aquitaine
  • Maison des adolescents de la Corrèze
  • Comité de la ligue contre le cancer de la Corrèze
  • Association de coordination territoriale en cancérologie
  • Inspection académique : services de santé scolaire
  • Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (IREPS)
  • Mutualité Française Nouvelle Aquitaine
  • Collectif inter associatif sur la santé (CISS)
  • Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE)
  • Direction de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP)
  • Comité départemental olympique et sportif de la Corrèze
  • Instances de coordination de l’autonomie
  • Centre de vaccination départemental
  • Planning familial du plateau de Millevaches
  • France Alzheimer Corrèze
  • Association de dépistage des cancers en Corrèze (ADCCO)
  • Fédération familles rurales
  • Maia de Haute-Corrèze
  • Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA)
  • Association écoute et soutien
  • Isolement et addictions
  • AddictLim

Liste non exhaustive